Sorties culturelles et voyages

 

 

 DATES  HEURES LIEUX ACTIVITES
       
   

 

 

Renseignements et inscription auprès de Jean-Jacques au 09 67 24 47 53.

 


ARCHIVES  Cliquez pour agrandir les photos et lancer le diaporama


 

 Samedi 4 juin: sortie à Valros et au jardin d'Adrien
Les adhérents de la Petite Fugue étaient dernièrement conviés à une nouvelle excursion dans la région. Après le départ en co-voiturage depuis le jardin public de Moux, les 20 participants souvent des amateurs de vieilles pierres ont pu visiter les ruines du fort et la tour médiévale de Valros, d'où tout en remontant l'histoire du site, ils ont pu admirer les magnifiques paysages de la vaste plaine du Languedoc. Après un succulent déjeuner à l'auberge de la Tour, le groupe s'est dirigé vers le jardin d'Adrien (lauréat de l'émission de France  « le jardin préféré des Français » en 2013). Les visiteurs ont été stupéfaits de découvrir un fantastique écrin de verdure et une profusion de fleurs s'épanouissant parmi des roches et de paisibles plans d'eau recouverts de nénuphars. La promenade sous les frais ombrages fut riche en découvertes : l'énorme statue de la fontaine de Philia et la superbe mosaïque du pèlerin de Compostelle entre autres. Le week-end se déroulant sous le thème du Carnaval de Venise, les allées du parc étaient animées par des personnages arborant les masques et les somptueux costumes qui ont fait la gloire de carnaval. Devant leur évidente amabilité, les visiteurs ont posé avec bonheur en leur compagnie pour des photos souvenir. L'après midi devait se poursuivre par un spectacle équestre musical au cours duquel les cavaliers firent preuve de beaucoup de maestria pour dominer leur monture. Ils furent très applaudis par le public. Un défilé des carnavaliers et cavaliers devait clôturer ce spectacle, mais un orage vint perturber le programme. Perdant un peu de son attrait cette dernière manifestation s'est déroulée dans une grange sous les ovations des spectateurs malgré tout transportés d'enthousiasme grâce à un dynamique chanteur qui entonnait  pour la circonstance les plus belles ritournelles italiennes. De retour au village chacun savait qu'il garderait au cœur un souvenir impérissable de cette journée.
 photos en préparation

Mardi 22 mars 2016: sortie à Sète pour "Escale à Sète"

Bien que n'étant pas marins, une trentaine d'adhérents de "La Petite Fugue" a tenu à faire "Escale à Sète" le mardi 22 mars. Cette manifestation avait lieu dans le vieux port de notre région qui fêtait ses 350 ans.

C'est ainsi que les "Fugueurs" ont pu découvrir les installations portuaires au cours d'un petit voyage en mer avant l'arrivée depuis Barcelone des imposants et majestueux voiliers qui constituaient une flotte d'historique exception. Après un sympathique repas dans un restaurant du port, les Mouxois, tels de grands enfants émerveillés, ont pu visiter le "Santa Maria Manuela", un authentique quatre-mâts morutier, navire amiral du Portugal, le "Marité",un trois-mâts-goélette, dernier terre-neuvier en bois du patrimoine français, ainsi que le "Dar Mlodziezy", navire amiral de Pologne et l'un des plus grands du monde. Ils figuraient parmi d'autres bâtiments historiques rangés le long des quais d'où montaient d'originales musiques, des chants de marins et de délicieuses odeurs de spécialités culinaires sétoises ou d'ailleurs.

Après avoir erré parmi les nombreux stands qui proposaient vêtements, chapeaux, boissons ou souvenirs, l'heure du retour a sonné et c'est fatigués mais heureux que les participants ont repris la route.


Samedi 10 octobre 2015: sortie à Fontcaude et Saint-Chinian

Par cette magnifique journée d'automne, une vingtaine de Fugueurs se sont déplacés aux alentours de Saint-Chinian. La visite a commencé par l'Abbaye de Fontcaude  datant du 12ème siècle, située en plein milieu de la garrigue, classée monument historique et ultime témoignage de l'architesture romane, lieu de halte des pélerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle. Bien orientés par un guide érudit et passionné, les fugueurs ont pu constater le magnifique travail de restauration entrepris par un groupe de bénévoles. Ensuite, découverte du terroir de Saint-Chinian avec une dégustation au Domaine "Mathurin" avant de se retrouver dans l'agréable patio du restaurant "Chez Alain", autour d'un copieux et savoureux repas. Puis les plus vaillants sont partis explorer cette charmante bourgade au passé chargé d'histoire, tandis que d'autres se prélassaient dans l'ancien jardin de l'Abbaye devant l'hôtel de ville. Départ en fin d'après-midi avec le souvenir d'une agréable et instructive journée.

Arrivée au parking de FontcaudeL'abbayeSaint Chinian

Mardi 16 juin 2015: Sortie à Cadaquès (Catalogne espagnole)

Très tôt le matin, une dizaine de Fugueurs s'était donné rendez-vous à Moux pour un départ en car pour Cadaquès. Au programme : Tour en petit train au coeur du Parc Naturel de "Cap de Creus" d'où l'on peut apprécier une vue panoramique sur le village, les nombreuses petites criques et la maison de Salvador Dali. Avant l'embarquement pour Roses, visite libre pédestre dans les vieilles rues pittoresques et fleuries de ce charmant village méditerranéen, avec notamment l'église "Santa Maria" renommée par son retable baroque. A midi, rendez vous au port pour une croisière sur une mer d'huile de Cadaquès à Roses en longeant la côte du Parc Naturel de "Cap de Creus". A notre arrivée, nous prenons la direction d'un sympathique restaurant situé en pleine nature pour un déjeuner catalan ultra copieux et succulent avant de prendre le chemin du retour via La Jonquera.


Samedi 9 mai 2015: Croisière sur l'étang de Leucate

Une trentaine de Fugueurs se sont donnés rendez-vous à Port Leucate pour une sortie sur "Océane II". Après embarquement, nous avons navigué tout autour de l'étang à la découverte des parcs à huitres, avant de rejoindre la mer en direction du Rocher de la Sorcière. Puis mouillage dans un coin abrité du vent pour déguster ces fameuses huitres, accompagnées de vins régionaux blanc ou rosé. Ensuite, Pierre, à la fois chef cuisinier et Président du groupe vocal "Coeur des Hommes", nous a préparé une succulente sardinade, avec les cris des goëlands affamés pour accompagnement. Et pour terminer cette sympathique croisière, nous avons tous en choeur interprété des chansons de nos répertoires. Avant de prendre congé, remerciements et chaleureuses félicitations ont été adressés au Capitaine Baptiste, à Pierre et à sa charmante épouse.

Prochaine sortie en mer, le Mardi 16 Juin, ou nous longerons les côtes catalanes de Roses à Cadaques, suivie après le déjeuner de la visite du réputé village de pêcheurs où séjourna le peintre Salvador Dali.


Jeudi 19 juin 2014: Visite d'Albi

texte  en préparation

La cathédraleLe baldaquinLe jubéL'autelQuelques vues intérieures, ici: le Jugement dernierLe Palais de la BerbieAncienne Place d'Armes, jardin aujourd'huiAnien chemin de rondeNotre gabarreVers le retaurantLe musée Toulouse-Lautrec (Palais de la Berbie)Façade sur courPlafondEcluse désaffectée, musée Lapérouse au fondLes remparts  de la Berbie ont à faire face aux montées des eauxRésidence aujourd'hui, moulin autrefoisLe bout de notre étape, par la force des chosesLe musée LapérouseLe Palais de la Berbie, ses remparts et la cathédraleLe héron gris, hôte de ces lieux humidesPause bien méritée avant le retour

Jeudi 15 mai 2014: Le Canal du Midi de Colombiers à Béziers

Plus de quarante joyeux Fugueurs se sont retrouvés à Colombiers (Hérault) pour une mini-croisière sur le Canal du Midi jusqu'à Béziers. Après l'embarquement à bord du "Cap de Miol", nous prenons la direction de l'impressionnant tunnel du Malpas. Puis nous faisons demi-tour sur le canal et, tandis que nous nous installons pour un repas typique du terroir à bord de la péniche, nous prenons la direction de Béziers. Ensuite, farniente sur le pont au fil de l'eau. Nous découvrons tantôt des paysages magnifiques, tantôt les destructions de platanes dues au chancre coloré. Arrivés en face de Béziers, nous avons franchi l'escalier d'écluses de Fonsérannes... à pied, car les éclusiers étaient en grève ! Puis nous sommes revenus vers Colombiers retrouver nos voitures, non sans se rafraîchir chez "L'Eclusier", qui, lui, ne faisait pas grève. Heureusement ! Le soleil et le vent nous avaient littéralement "desséchés" !

 

ColombiersOù va-t-il?Sauve-qui-peut!!!Nous attendons nos guides émérites...Visite de l'expo à l'Office du tourismePetite pause avant l'arrivée de la pénicheLe port de ColombiersVoilà notre "Cap de Miol"L'embarquementNotre beau canalMontadyOn va passer par ce petit trou?Le tunnel du Malpasça passe!L'usure du tuf par le ventDemi-tour en direction de BéziersLe repas de midiUne prise d'eauLe chancre coloré fait de très gros ravages: plus de platane à gaucheLa cathédrale de BéziersPéniches à quai: les éclusiers sont en grève!La première écluseNous débarquonsL'escalier d'écluses de FonsérannesLa dernière écluse ...... puis direction SéteRetour joyeux à Colombiers.Une partie du groupe des Fugueurs

Samedi 26 mai 2014: Sortie à Saint Guilhem le Désert

Le site du Pont du Diable sur l'HéraultLibellule?L'Hérault en aval du pontLe Diable n'est pas là, les Diablesses, si.Le Pont du DiableLa grotte de la ClamouseDeux protéesBeaux cristaux d'aragoniteAnimal calcifié?Il fait bon, au soleil!Bon appétit!Bon anniversaire, Ivan!L'Hérault, vu de la terrasse du restaurantL'ancien réfectoire de l'abbaye de Gellone à St GuilhemVestige de chapiteauAncien autelSarcophage et colonne tresséeReconstitution d'une partie du cloîtreRestes de l'enceinteLa crypte découverte récemment sous le choeurReliques de St GuilhemLa nef principaleReliques de la vraie Croix enchâssée dans une autreSaint GuilhemL'Argilium à Saint Jean de FosVue de Saint Jean de FosLe four pour la cuisson des produits en argileLe lac du SalagouMaître Aliboron et ses comparses.

Jeudi 28 novembre 2013: Sortie à Bages

Un petit groupe de personnes friandes d'art a fréquenté les 560 oeuvres du Miniprint de Cadaquès présentées à l'Etang d'Art et les surprenants tableaux de Isao Utsumiya, artiste japonais venu à Bages poser ses valises. Son oeuvre très colorée et symboliste nous a été présentée par le peintre lui-même. Un moment extraordinaire à renouveler.

Ci-dessous, quelques photos, hélas très petites:


Samedi 1er juin 2013: Visite de Castres et du musée Goya

 


Dimanche 12 mai: Inauguration du sentier sculpturel de Mayronnes

Ce dimanche avait lieu l'inauguration de la nouvelle exposition de sculptures ponctuant le sentier bien connu de Mayronnes. Chacun a pu à son gré conjuguer art et (re)découverte de la nature. Un apéritif convivial conjuguant vins de producteurs, bière de Ribaute, fromage de chèvre et autres gourmandises a réuni sur le pont, à tous les sens du terme, bénévoles, population du village, artistes et amateurs d'art et de nature. Jean-Baptiste Gaschard (que vous pouvez retrouver avec ses fromages le mercredi au marché de Lézignan) et tous les bénévoles ont accompli comme d'habitude un travail remarquable. 

N'hésitez pas à vous rendre à Mayronnes et/ou à rendre visite aux sites internet des artistes! Et pourquoi pas les rencontrer dans leur atelier?

 

Mayronnes: le siteLa famille Aliboron intriguée par ses semblables???Mamad Condy: Mante religieuseBozo: HérésiesJoe Big Big: DanseJean Lebeau: CouroucoucouCharly: Les tortuesD. Lachavanne: Le miroir aux alouettesRaymond Galle: L'arbre couchéJacques Duault: L'aigle roseLe parking va être bientôt pleinLionel Laussedat: 2011Robert Cros: Un, deux, etcNadine Trescartes: Le criAndres Blume: ArchitecturesSerge Martin-Robin: Totem-élévationOlivier de Kerckhove: L'oeuf primordialAndres Blume: ArchitecturesJean-Christophe Alix: Volume polysémiqueRaymond Galle: Les 3 pierres dressées des CorbièresJacques Duault: FeuilleSerge Martin-Robin: Action enchaînéeMarianne Frossard: L'arbre à palabresdétail d'une cageChristian Glace: Cheminement... et au milieu... circule une route.David Vanorbeek: EléganceChristian Glace: Flâneur - cueilleurJ-J Lapoirie: L'échelle du poèteAnne Sarda: Blue string riverVéronique Brill: Le guetteurSerge Martin-Robin: Phare BX56Joe Big Big: Danseuse féticheJean-Luc Sévérac: EchoVue sur les CorbièresDavid Vanorbeek: Mégalo XUne partie du siteOlivier de Kerckhove: Les portes du tempsJean Lebeau: Mon Dieu! Un dahut!Joe Big Big: Old man travellerJ-B Gaschard: "bla bla... bla bla bla..."Sous l'arbre de JudéeVue du public"Moi, je m'appelle Hélène"Anne Sarda prépare-t-elle un nouveau "blue string" ?Marianne Frossard entre artistes et public

 


Narbonne: visite de deux expositions

En prolongement de la sortie au carnaval de Limoux, la Petite Fugue avait organisé une visite de l'exposition sur le "Carnaval de Venise, anges ou démons?" qui avait lieu à la Chapelle des Pénitents Bleus. A l'occasion du vernissage, nous avons pu admirer 4 personnages intégralement masqués conformémént aux photos de l'expo réalisées par Jean-Yves Couesnon qui les représentaient. (expo jusqu'au 31 mars)

Une deuxième exposition sur les "Paysages du Narbonnais" avait lieu à la Poudrière. Le vernissage rassemblait plus de vingt artistes parmi les 25 sélectionnés pour l'exposition. Les oeuvres présentées offraient un très beau panel des techniques diverses employées. (expo jusqu'au 28 avril)


Sortie au Village des Marques à Nailloux, près de Villefranche-Lauragais 

 Le nez au vent, la carte bancaire en main et les yeux affûtés pour trouver LA bonne occasion, elles ont parcouru toutes les boutiques,  nageant dans l'explosion de couleurs de Desigual, surfant sur chemises et caleçons pour les petits maris ou encore appréciant l'élégance de ce cher Monsieur de Fursac. Et c'est avec la bouche parfumée des saveurs du chocolat Lindt qu'elles ont repris le chemin de la maison en se jurant de renouveler cette expérience exaltante.

Mais où est ma carte bleue?Super! J'ai retrouvé la mienne!Merci, Monsieur.

 


Sortie du 16 juin 2012 à Figueres et Empuries

Dominant la ville de Figueres, le Castell de Sant-Ferran est à peine visible de la ville ou la vallée. C'est pourtant une des plus grandes forteresses d'Europe (55 hectares) qui pouvait abriter plus de 6000 soldats et 500 chevaux et qui devait leur permettre de soutenir un siège de plus d'un an. Construite à partir de 1751 sous Ferdinand VI puis Charles III, cette forteresse devait protéger la Catalogne d'éventuelles invasions en provenance de France, notamment parce que le traité des Pyrénées (1659) avait fixé la frontière à une trentaine de kilomètres de là. En fait, il n'y eut jamais de siège, la garnison se rendit à deux reprises (1793 et 1808) sans combattre. Au XXème siècle, une aile servit de prison. Un audioguide bien conçu permet de visiter agréablement cette forteresse.

Le groupe se rendit ensuite en bord de mer en direction de La Escala  pour pique-niquer et prendre des forces pour visiter les sites gréco-romains d'Empuries (Emporion = marché en grec). L'ambiance joyeuse et le répertoire de la chorale ont reçu sourires et applaudissements de la part des Espagnols venus se baigner.

Les Phocéens arrivèrent ici vers 600 ans avant J-C, puis les Grecs vers 200 avant J-C et enfin les Romains vers 50 avant J-C. S'il ne subsiste presque rien de la ville phocéenne, le village de Sant Marti étant construit dessus, le site grec est très impressionnant avec ses ruelles, ses maisons, ses temples, ses citernes et son agora. L'agora est pour les Grecs la même chose que le forum pour les Romains: la place principale où s'établissait la vie politique et sociale. Elle était en effet entourée surtout de bâtiments publics, mais aussi de commerces. Quant au site romain, seuls 25% de la surface ont été fouillés pour l'instant. Nous avons pu voir sur les différents sites que les fouilles continuent. Par exemple, de très beaux sols en céramique ont été mis au jour. De plus, le forum a été reconstitué en partie pour montrer l'agencement des lieux.

photos de Micheline, Maryse, Serge et Jean-Marie

 

Pause-petit-déjeuner sur la route.Table d'orientation et Figueres en contrebas.Le bastion nord-est et le pont d'accès au fort.Tous concentrés sur les explications de l'audioguide.La Place d'Armes (12 000 m²) !L'église inachevée.Les épais piliers qui devaient supporter le toit fortifié.Et pourtant, ça tient!Un couloir.La recherche décorative du XVIIIe siècle.La groupe toujours attentif.La salle de séjour d'un gradé (latrines, cheminée et accès aux autres pièces).La peinture de la chambre .Accès aux étages.50 000 m² de bâtiments couverts!Sur la rampe d'accès au bastion est.Fossés et remparts (12 m de haut).Tenez-vous à l'ombre, les biches!Le cavalier inachevé du bastion est.L'entrée de la prison.Un des puits correspondant à une des quatre citernes sous la place.Déjà fatigués???Sur le chemin de la sortie.Les haras pour 500 chevaux.Salvador Dali? Non, un de ses émules.La plage du pique-nique (au fond, La Escala).Tchin-tchin!Chacun reprend ses forces.L'entrée de la ville grecque avec ses remparts.Le temple d'Asclépios(Esculape en latin), dieu de la médecine.Le temple d'Isis.L'usine de salaisons.La maison à portiques.Fouilles récentes et citerne.Autre citerne.La nécropole.Bâtiment administratif (1er plan) et agora (surface engravillonnée).Mosaïque.Empuries bénéficie d'une situation privilégiée.Autre mosaïque conservée au musée.Iphigénie sacrifiée par son père Agamemnon à Artémis.La statue d'Asclépios.Nous laissons la neapolis pour la ville romaine.Mosaïque romaine.Vue partielle du site.Autres mosaïques....A gauche, Sant Marti d'Empuries, construit sur le site phocéen. Au loin, Cadaquès et Rosas.Vue générale de la ville latine.Les thermes (avec les supports du sol qui permettaient l'écoulement de l'eau).La colonnade qui entourait le temple de Jupiter.Emplacement des murs et colonnes du temple de Jupiter.Le forum, lieu de la vie publique. Au fond, les remparts et une porte.Reconstitution du péristyle qui entourait le forum.Emplacement de la Curie (Sénat).Les remparts romains et la porte d'entrée au cardo maximus (rue principale nord-sud).A l'extérieur des remparts, les soubassements de l'amphithéâtre.

 


Sortie du jeudi 10 mai à Elne et Collioure

Elne est l'ancienne capitale du Roussillon. Datant de 2800 ans environ, elle recèle de nombreux témoignages de son histoire: vestiges de remparts (détruits en grande partie après l'annexion du Roussillon à la France à la suite du Traité des Pyrénées en 1659), la cathédrale Ste-Eulalie-et-Ste-Julie (siège épiscopal du Ve au début du XVIIe siècle), et surtout un magnifique cloître construit du XIe au XIVe siècle et resté intact depuis lors, ce qui est rarissime.

Les entrées maritîmes ne nous ont pas permis de monter à la Tour Madeloc, perdue dans les nuages, et nous avons été ravis de nous retrouver dans la magnifique ville de Collioure où l'église Notre-Dame-des-Anges avec ses 9 retables et son clocher-phare, l'ilôt St-Vincent et les vieilles ruelles colorées ont enchanté le regard. 

A la découverte d'Elne, ville presque 3 fois millénaireVestiges de rempartsMême pas le vertige...La porte BalaguerLa cathédrale, romane pour la plus grande partie.L'abside et les fondements d'un agrandissement jamais réaliséLe cloîtreExemple d'un magnifique chapiteau historiéAutre exemple de la finesse de la sculptureLe jardinLes colonnes doubles décoréesDieu bénit St Paul avant son suppliceLa création d'EveLe péché originelLes veines du marbre de CéretLa descente de croixL'intérieur de la cathédrale, vue du narthexSt Michel terrasse le MalL'armoire à objets cultuels, ancêtre du tabernacleLes nourritures terrestresLe péché de gourmandiseLe château royal de CollioureUn panorama célèbreDans les ruelles...L'auditoire fut toujours attentifL'ilôt St Vincent3 retables de l'église Notre-Dame-des-AngesLe retable du maître-autel (1698)Autre vue du retableNotre-Dame placée sur un faux tabernacleInfluence mauresquePanorama vers la villeInstant d'admirationC'est vrai, il y a de quoi admirer...Beaucoup de couleurs....Courageuses alpinistes...Le groupe au complet

 


Narbonne romaine et médiévale

La matinée de ce 25 février s'est déroulée au Musée archéologique de Narbonne où Maryse a expliqué les peintures romaines et les mosaïques découvertes au Clos de la Lombarde, notamment dans la Maison à portiques.

Images visibles à l'adresse: http://www.amisdesmusees-narbonne.org/musees/clos.html

Evocation numérique animée de ce que pouvait être la Maison à portiques à l'adresse: http://www.passesimple.net/film-et-3d/Maison-Romaine.html 

Nous avons ensuite gravi les 162 marches conduisant au sommet du Donjon Aycelin, chargé de protéger au Moyen-Age le Palais de l'Archevêché, celui-ci jouxtant à cette époque-là les remparts de la ville. Comme vous le verrez sur les photos ci-dessous, on découvre de là-haut de très belles vues sur la ville.

Après un bon repas au restaurant Les Barques, Jean-Marie a expliqué l'architecture extérieure et intérieure de la cathédrale Saint-Just et évoqué à ce sujet la corrélation entre architecture et philosophie religieuse au cours de différentes périodes. Maryse a ensuite présenté le célèbre retable gothique polychrome en pierre de la chapelle de Bethléem.

La journée s'est conclue par un concert gratuit dans la salle des Consuls où Francesco Castellani au trombone et Sébastien Germain au piano ont joué avec un grand succès des standards de jazz sur des oeuvres de Duke Ellington, Charlie Parker et Gustav Mahler notamment.

 

Le Palais des Archevêques, siège de la mairie de NarbonneDans l'attente des billetsLe chevet de la cathédrale St Just Vue sur la cathédrale et la Rue Droite, en direction du Forum romainLa place de l'Hôtel de VilleLes BarquesVers le sud: le parking de la Charité et l'église St PaulLes marches seraient-elles un peu hautes?Le canal de la Robine vers l'ouestUne autre vue de la place de l'Hôtel de VilleVue sur le cloître et sur l'embryon du transept: la cour St EutropeLe Pont des MarchandsLes hommes du groupe seraient-ils affamés?Le Donjon AycelinLe sommet de la nef culmine à plus de 41 m !La nef, vue généraleL'autel et ses colonnes en marbre de CaunesLa chapelle de Bethléem: les vitraux du XIIIe siècleLe retable: 26 m2 de scuptures et haut-reliefs polychromesLe PurgatoireL'Enfer représenté dans la gueule de LéviathanEn route pour l'Enfer: la charrette des DamnésEn bas: les Limbes; au-dessus, scènes de la vie du ChristSébastien Germain et Francesco CastellaniEnorme succès pour les deux jazz-men

 


Narbonne romaine et médiévale (suite)

Avez-vous pensé à utiliser votre "pass" dans les délais? Il donne accès notamment à l'Horreum romain, qui était, comme son nom l'indique, un entrepôt construit sur un ou plusieurs étages. Ne subsistent aujourd'hui que certaines parties en sous-sol, car les travaux de construction de maisons et d'immeubles, au Moyen Age, mais aussi à une période récente, ont irrémédiablement détruit les étages, mais aussi une partie du sous-sol. Des travaux de déblaiement et de nettoyage ont eu lieu assez récemment. Cela a permis d'exposer dans les "caves" voûtées des pièces trouvées lors des fouilles. On peut remarquer aussi l'excellent état de conservation de certains murs, dont les parements sont réalisés en appareil réticulé , ou quasi-réticulé, ou encore régulier. Le mélange de ces trois techniques correspond à la deuxième moitié du 1er siècle avant notre ère.

Les deux premières photos ci-dessous montrent des mosaïques romaines enchâssées dans une sorte de béton qui ont été découvertes lors de la construction de la Médiathèque. Ce sont à l'heure actuelle les plus anciennes mosaïques construites selon cette méthode découvertes en France. Elles sont exposées dans le hall d'entrée de la Médiathèque.

L'ancienne église bénédictine Notre-Dame-de-Lamourguier, désaffectée depuis la Révolution, abrite le très intéressant musée lapidaire. Près de 2000 éléments gallo-romains provenant pour une grande part des fortifications de Narbonne, mais aussi des collections des Archevêques et enfin des démolitions du 19e siècle sont exposées là, en attendant leur transfert vers le futur Musée de la Romanité. Beaucoup d'éléments relèvent de l'art funéraire, on note çà et là la mention de la profession du défunt. On peut admirer aussi quelques très beaux sarcophages. Pour les amateurs du genre, un spectacle son et lumière vous présente les oeuvres du patrimoine de l'époque romaine à la Renaissance. Il faut ajouter l'amabilité et l'érudition du guide qui a su donner vie à l'Histoire.

Autres précisions et images à la page: http://www.amisdesmusees-narbonne.org/musees/lapidaire.html 

Dans le cadre de la Narbonne moderne, n'oubliez pas de visiter aussi la maison de Charles Trénet à laquelle le "pass" donne accès. Vous vivrez un petit moment sentimental dans cette maison qui a conservé tout le parfum de la vie de Charles et de sa mère. Joliment mises en scène, des belles chansons de ce poète sont à écouter, il y a même un karaoké. 

Images et renseignements: http://www.narbonne.fr/fr_la-maison-natale-de-charles-trenet 

 

Mosaïques du hall de la MédiathèqueL'Horreum: galerie ouestElément d'un pilierRosace de feuilles d'acantheFragment de statueRelief funéraire d'une tombe de seigneurCourse de charsCourse de charsA gauche, guerrier brandissant son épéeTête de taureauPorte de communication entre deux galeries Autre merveille: la magnifique salle voûtée de la Poudrière, non loin de l'Horreum

 

 


Terroir de Saint-Jean du Minervois et jardin de Saint-Adrien

Dans le cadre des Grands Chemins de Minerve, la Petite Fugue a participé à la randonnée autour de Saint-Jean du Minervois le dimanche 23 octobre 2011. Nous avons pu apprécier les explications de Claude Loiseau qui a su faire vivre le présent et revivre le passé, sur un territoire allant du vignoble jusqu'aux falaises que l'on ne soupçonne pas si près du village. Une dégustation de ce vin réputé a clos cette matinée et connu un franc succès.

Nous avons ensuite apprécié une daube de sanglier ou un cassoulet au Restaurant de l'Ecole.

L'après-midi fut consacré à la visite du jardin de Saint-Adrien, à Servian (10 km de Béziers, A75 sortie 62). Nous avons admiré le travail accompli par le propriétaire pour mettre en valeur cette ancienne carrière de roches volcaniques et offrir aux visiteurs un écrin de verdure dans une oasis invitant à la sérénité. Ce jardin est classé "Jardin remarquable" par le Ministère de la Culture et possède un palmarès prestigieux. Il est ouvert d'avril à la Toussaint le dimanche et les jours fériés.

http://stadrien.paysdepezenas.com/

Le départ du groupeA la recherche d'une citerne souterraineAncien moulin farinierDans une draille, le groupe écoute attentivementUn aspect du vignobleDrailles et chemins séparent toujours les parcellesVers la vallée et les falaisesAutrefois: en fond de vallée, les jardins; au pied de la falaise, les oliviersUne capitelleAncien puits ou ancienne capitelle?Bien à l'abri du vent du nordLe groupe toujours attentif...... notamment aux réponses personnaliséesLa daube de sanglierLe cassouletEntrez dans le jardin de St Adrien!Les plans d'eau emplissent les creux des anciennes carrièresLa déesse allongéeDe belles perspectives...... sans cesse renouveléesJeux d'eauxL'entente semble parfaiteLes pigeons semblent apprécier le calme et la beautéOh! Un peu de tenue!Parmi les animaux, un paon et deux émeusLe mur de scène minéralQue de belles fleurs!